Prendre une pause… pour cultiver sa santé mentale!

/, Relation/Prendre une pause… pour cultiver sa santé mentale!

Prendre une pause… pour cultiver sa santé mentale!

Ce matin, alors que je ressentais le besoin de prendre une pause, j’ai pensé à vous écrire un petit billet sur cette question : Prenez-vous des pauses psychologiques? Prenez-vous des pauses physiques, des pauses plaisir, des pauses relaxation, des pauses telles que vous en avez besoin? Souvent notre vie est un tourbillon: tout va vite, la vie professionnelle, la vie de famille, la vie personnelle, et nous nous laissons entraîner dans cette course sans fin, sans être toujours conscient de tous nos besoins. La société, nos employeurs, nos valeurs, nos idées reçues, notre perfectionnisme,… tout nous pousse à la performance, à en faire toujours plus, et les arrêts sont souvent vus comme négatifs…

La pause, un petit investissement pour un bénéfice important!

Ce n’est pas par hasard, que l’Association Canadienne pour la Santé Mentale fait sa promotion constante depuis quelques années, sur le thème « Prendre une pause ». En effet, c’est la meilleure façon de conserver son équilibre, et prévenir les difficultés psychologiques, les burn-outs, dépressions, et d’autres… Leur site s’appelle d’ailleurs : etrebiendanssatete.ca.

J’offre à mes clients des pauses psychologiques… Êtes-vous d’accord avec moi, sur le fait que ça peut faire vraiment peur de débuter des rencontres de relation d’aide ? Souvent, les clients arrivent la première fois dans mon bureau avec beaucoup de questions du genre :
« est-ce que ça va bien aller? »
« est-ce que je vais avoir assez de choses à dire? »peurs reliées à la relation d'aide, pause psychologique
« est-ce que ça va me faire plus de mal que de bien? »
« est-ce que je ne ferais pas mieux de tourner la page et penser à autre chose? »
« est-ce que je ne vais pas perdre mon temps et mon argent? »
« est-ce que je vais bien m’entendre avec la thérapeute? »
« est-ce que le thérapeute va me comprendre? »
« est-ce que je vais être jugée? »
« est-ce que ça ne serait pas mieux de faire un peu de sport ou jaser avec une amie, tout simplement? »…

Au fond, il est tout à fait normal d’avoir toutes sortes de peurs mélangées d’imaginaire. Ça prend beaucoup de courage pour oser pousser la porte, la première fois… chaque fois que je reçois un nouveau client, j’ai tellement de respect et de sensibilité à ces personnes… pour ce qu’ils ont dû traverser pour se rendre jusqu’à moi!

Démystifier : la réalité versus l’imaginaire

Vous savez, j’adore mon métier, je le fais avec tout mon coeur, et grâce à mon accueil chaleureux, mon non-jugement, et ma façon de les mettre à l’aise, mes clients s’ouvrent très rapidement, dès la première rencontre, et ont hâte de revenir! Ils sont toujours étonnés du bien-être qu’ils ressentent après avoir pris cette heure avec moi, chaque semaine! Ce soulagement, cet allégement des difficultés, cet éclairage sur leurs ressources, cette connaissance d’eux-même, et tout le pouvoir qu’ils ressentent à nouveau sur leur vie par le fait qu’ils ont trouvé de nouveaux chemins, nouvelles solutions, contacté leurs besoins, soulagé leurs émotions, expérimenté de nouvelles stratégies efficaces et amélioré leurs relations… grâce à tous ces bienfaits, ils ont hâte de revenir, et continuer ce chemin, ils ont hâte de me revoir pour que je les accompagne encore! Ils ont de la gratitude pour avoir osé commencer ces rencontres. Et petit à petit, après un certain nombre de rencontres, ils n’ont plus besoin de moi puisqu’ils ont atteint toute l’autonomie nécessaire pour faire le chemin par eux-même…

Finalement, ces rencontres avec moi seront au départ peut-être votre seule pause psychologique, votre pause bien-être, votre pause amour de soi… Car oui, le but ultime, c’est de mieux s’aimer, mieux s’accepter, satisfaire ses besoins, écouter ses émotions pour se guider dans la bonne direction, traverser des changements en direction du bonheur. Mais ça prend un professionnel pour accompagner ce chemin en relation d’aide, car même si vous avez des amies ou famille qui sont capables de vous écouter, ce qui n’est pas toujours le cas, ils n’auront pas forcément la même capacité de vous aider réellement et durablement, et seront trop proches de vous pour ne pas basculer dans le conseil, les peurs, l’impuissance, le besoin de vous sauver, etc… Malheureusement, même s’ils veulent bien faire, ils ne vous aideront pas toujours de la bonne façon donc…

Comment prendre une pause?

Atelier Printemps 2016, 5 rencontres de créativité, écoute de soi, partages, détente...

Il y a plusieurs façons de prendre des pauses psychologiques et bien-être avec moi…

  • en rencontre individuelle dans mon bureau à Beloeil ou par Skype partout dans le monde,
  • en venant m’écouter lors d’une de mes conférences en croissance personnelle,
  • ou en participant à un de mes ateliers de groupe, qui allient la créativité, le partage, la relaxation, le plaisir et l’amusement! Mes prochains ateliers de groupe débutent début avril 2016 : Les ateliers IngéniOse ta Vie!

 

Si vous voulez des idées pour prendre toutes sortes de pause, n’hésitez pas à consulter le coffre à outils ici : http://acsm.qc.ca/trucs-et-astuces/adultes#La pause
Vous pouvez aussi consulter cet excellent dépliant qui vous stimulera à prendre soin de vous avec des pauses : http://acsm.qc.ca/sites/default/files/2014_coffre_adulte_final.pdf

Prendre une pause psychologique et bien-être

Par |2017-08-27T14:51:06+00:0010 mars 2016|Bien-être, Relation|0 commentaire

À propos de l'auteur :

J'ADORE VOUS LIRE, n'hésitez pas à commenter mes articles ! Je suis thérapeute en relation d'aide psychologique, sonothérapeute et conférencière. Je me spécialise dans l'accompagnement des personnes en transition de vie (séparation, maternité, relations amoureuses, relations familiales, réorientation professionnelle, transition d'âge comme trentaine, quarantaine, cinquantaine, retraite, deuils, maladie ou rémission, ...). Consultations à Beloeil en Rive-Sud de Montréal et partout dans le monde grâce à la vidéoconférence Skype.

Laisser un commentaire